Madagascar : Lalangasy, la trace malgache

17 jours de voyage du centre vers l’ouest de l’île comprenant 3 jours de traversée des Hautes Terres à pied et 4 jours de descente en pirogue jusqu’aux Tsingy. Ensuite c’est en 4×4 que nous rejoindrons le canal du Mozambique jusqu’à Morondova et sa célèbre allée de baobabs centenaires.

Prix tout compris à partir de 2520 €/pers

Difficulté : facile
Hébergements : auberge, chez l’habitant et bivouac sous tente

Période : de mai à mi novembre
Famille : enfants à partir de 14 ans

17 jours de voyage suivant les dates. Notre itinérance se déroule du centre vers l’Ouest de l’île.
 
Après une approche en minibus et taxi-brousse des Hautes Terres que nous traversons à pied, puis en pirogue, nous atteindrons les Tsingy, véritables cathédrales de roches, classées patrimoine mondial par l’Unesco. C’est ensuite des 4×4 qui vous conduiront jusqu’ au canal du Mozambique afin de rejoindre Morondova et ses centaines de Baobabs. Si ce circuit visite quelques lieux incontournables à Mada, il sort très largement des sentiers battus, pour mieux approcher le quotidien malgache. La grande majorité de la population du pays vit en zone rurale, au milieu d’une fabuleuse nature intacte, où faune et flore sont endémiques à 80% !
Merina, Betsileo ou Sakalava, pêcheur, éleveur ou paysan, rencontrer ce peuple malgache aux traditions orales séculaires, et lié aux ancêtres toute leur vie durant, bouscule notre mode de vie « technologique » et rationnel… Sensation d’entrer dans un monde  à des années-lumière du notre!
Leur vie de tous les jours est pourtant bien réelle, liée à cette terre qui doit nourrir jour après jour toute la famille. Mais malgré toutes leurs difficultés, leur dénuement extrême, les malgaches ont un coeur énorme, et restent toujours disponible pour « l’autre », qu’il soit l’un de leur proches ou un parfait inconnu…
Leurs regards sont limpides, leurs rires éclatants, toujours prêts à enchaîner un petit pas de danse; leur curiosité est grande quand il nous croise sur leurs chemins, et ils sont d’une incroyable gentillesse…
A Mada, votre coeur est en éveil permanent, sollicité par toute une gamme d’émotions liées aux échanges avec ce peuple attachant, accueillant…Il se repaît jusqu’à déborder de toutes ces douces vibrations.Et s’immerger dans cette ambiance très particulière exalte toute la fantastique nature de l’île, aux paysages époustouflants…Les étendues de savane sur les Hautes Terres où les hautes herbes dansent au rythme du vent,la Manambolo, cette rivière rouge qui paresse nonchalamment le long de magnifiques plages de sable fin,Les Tsingy, un spectacle rare où on a la sensation d’explorer une cathédrale de roche aux milles gargouilles fantasmées,Les fascinants baobabs, ces majestueux arbres sacrés, que l’on imagine volontiers s’animer comme dans un dessin animé…Morondova, une petite ville sur la côte Ouest face au Mozambique, avec ses mangroves et ses pécheurs et ses chantiers navals des futures goélettes!
Les centaines de kilomètres de plages sauvages de la côte ouest, sable blanc et eau turquoise, seul à rêver sous l’oeil bienveillant des pêcheurs Vezo (« pagayeur »), naviguant dans leurs élégantes pirogues à balanciers…
L’âme de ces somptueux décors est dans la musique et les chants des malgaches, aux voix justes et envoûtantes; des mélopées tantôt légères comme la brise du soir ou endiablées comme le « Selagy », un rythme entêtant très populaire sur toute l’île.  Ils chantent la dureté de leur vie, l’amour, et parlent aux ancêtres, car à Mada « les morts restent parmi les vivants »..
A Mada on a le cœur qui chavire devant tant de douceur et on se prend à dire que l’on a beaucoup à apprendre, ou réapprendre.
 
Programme jour par jour :

Jour 1 : Vol : Départ de Paris en soirée et vol vers Antanarivo « la ville des milles ».

Jour 2 : Vol suite et Antanarivo : votre guide vous accueille à l’aéroport. Ce sera en sa compagnie que vous procéderez au chargement du minibus pour rejoindre votre hôtel « Mirandava » pour la nuit.

Jour 3 : Antanarivo – Ampefy : Visite de Lemurs Park avant de continuer, en minibus, vers Ampefy en sa compagnie de votre guide.  Sur votre parcours, vos arrêts vous permettront de visiter les artisans (ferronniers, menuisiers fabriquant les charrettes…) installés dans les villages le long de la route. Arrivée à Ampefy en milieu d’après midi. Ampéfy est un paisible village situé dans une jolie zone de douces collines et lacs volcaniques. La principale activité est l’agriculture. Nuit en auberge au bord du lac.

Jour 4 : Ampéfy – Tsyroanomandidy : 3h30 de route. Balade à pied le matin au bord du lac, visite de l’îlot de la vierge avant de continuer la route jusqu’au gros bourg Tsyroanomandidy (« un seul homme commande »). Beaucoup d’éleveurs de zébus dans la région, alors que d’autres passent leur temps…à les voler !! Voleurs contre éleveurs on est en plein far ouest… Nuit en auberge.

Jour 5 : Tsyroanomandidy – Mangatokana : 5h à 6h de piste et 1h30 de marche. C’est en 4×4 brousse que nous traverserons le massif de Bongolava, puis départ de la marche en compagnie de nos porteurs pour rejoindre notre premier campement.

Jour 6 : Mangatokana – Ankavandra : 4h à 5h de marche. Paysage grandiose avec toute la plaine de la Manambolo 1000m plus bas. Longue descente avant de rejoindre le plat. Suite de la marche à travers les champs de cannes à sucre, jusqu’au très beau village d’Ankavandra  (« où tombe la grêle »). Petite visite du village en compagnie des habitants et petite fête sur la plage autour des grillades de poissons et de nos porteurs. Bivouac sur la plage.

Jours 7-8-9-10 : Ankavandra- Bekopaka : 3 jours 1/2 de descente en pirogue de 5 à 6h/jour. Nos quitterons nos porteurs pour faire la connaissance avec les piroguiers Sakalava (« ceux de la longue plaine »), l’ethnie de toute cette région Ouest du Menabe. Changement d’équipe mais aussi de décor, de rythme… Nous embarquons dans leurs pirogues en bois traditionnelles, pour naviguer tranquillement au gré de la Manambolo. Ces pirogues peuvent paraître instables mais elles ne le sont pas ! Nous y sommes confortablement installés à deux par pirogue avec un piroguier. Une pagaie est à votre disposition si vous voulez participer mais quel bonheur de se laisser glisser paresseusement le long du fleuve, à observer les nombreux oiseaux (martin pêcheur bleu fluo, rapaces, échassiers…), saluer les enfants qui jouent dans l’eau, ou acheter des « tilapias » fraîchement pêchés… Les bruits se limitent au frisson de la pagaie dans l’eau, un air doux murmuré par le piroguier, ou l’envol feutré d’un canard au loin… En fonction du niveau d’eau il sera peut-être utile de descendre et marcher les pieds dans l’eau pour cause d’échouement sur banc de sable ! Dans tout les cas une expérience rare, dans une nature intacte… On installe les camps de J8, J9 et J10 sur les magnifiques plages sablonneuses qui bordent la rivière, cuisine au feu de bois… Après les aurevoirs avec nos piroguiers, nous rejoindrons notre auberge pour la nuit du J11 (douches et sanitaires collectifs).

Jour 11 : Bekopaka – Tsingy – Bekopaka : 2h de piste et 3h30 de marche. Transfert en 4×4 (plus ou moins une heure, suivant l’état de la piste) pour rejoindre l’entrée du Tsingy du Bemahara, Parc national classé patrimoine de l’Unesco en 1990. Nous visitons le tsingy (« là où on ne peut marcher pieds nus ») en empruntant l’intelligente via ferrata aménagée à cet effet : 3h30 heures de marche sans difficulté, pour explorer ce fantastique relief karstique. Dans l’après midi nous rejoindrons notre auberge au cœur du village.

Jour 12 : Bekopaka – Morondova : 6h de piste. Tôt le matin nous traversons la Manambolo avec le bac. Le trajet est long jusqu’à Morondava et la piste peut être difficile si les pluies du début d’année ont été importantes. Déjeuner à Belo sur Tsiribihina, nouveau bac et peu avant Morondava nous traverserons la fameuse allée des baobabs. Arbres sacrés pour les malgaches, un de leurs contes raconte comment les Dieux du ciel, offusqués de voir « grandir » cet arbre aussi haut vers chez eux, ont décidés de le retourner en terre, racines vers le ciel… C’est mignon et plausible… Arrivée à Morondava (« Là où la côte est très longue »), ancienne capitale du Menabe.  Ah ! la ville ! Dîner et nuit en auberge magnifiquement située en front de mer, face au soleil couchant.

Jour 13 : Morondova : 4h de pirogue de mer. Nous partirons pour la journée en compagnie des pécheurs pour découvrir les mangroves au départ de Morondova. Nous déjeunerons sur les rives en compagnie de nos hôtes qui feront griller des poissons avant de rejoindre notre auberge en fin d’après-midi.

Jours 14 et 15 : Morondova – Antsirabé – Antanarivo : 11h de route. Départ de bonne heure en minibus de Morondava pour rejoindre Antsirabé et la fameuse nationale 7. Plusieurs arrêts sur la route nous permettront de découvrir de multiples artisans Nuit en auberge ou hôtel à Antsirabé. Le matin nous découvrirons la ville et les marchés avant de repartir en direction de la capitale pour rejoindre l’hôtel.

Jour 16 : Antanarivo – Paris : Nous rejoindrons l’aéroport en fin de matinée et départ du vol vers Paris.

Jour 17 : Arrivée Paris. 

Dates et prix au départ de Paris

Du 26/04 au 12/05/19 = 2 420 €    assuré à partir de 2 personnes
Du 17/05 au 02/06/19 = 2 460 €    assuré à partir de 2 personnes
Du 05/07 au 21/07/19 = 2 730 €    assuré à partir de 2 personnes
Du 19/07 au 04/08/19 = 2 690 €    assuré à partir de 2 personnes
Du 09/08 au 25/08/19 = 2 830 €    assuré à partir de 2 personnes
Du 06/09 au 22/09/19 = 2 460 €    assuré à partir de 2 personnes
Du 04/10 au 20/10/19 = 2 460 €    assuré à partir de 2 personnes

Information : possibilité de personnaliser un voyage sur mesure, à partir de 2 personnes aux dates de votre choix.
Ces prix (sur la base de 6 personnes) comprennent tout.
Groupe : 10 personnes au maximum.

Supplément : si le groupe est de 2 à 5 personnes : + 190 €/pers.
A noter : 75 € sont reversés pour le développement.

 

Octobre 2018

Quel beau voyage riche en couleurs en émotions et en découvertes! Andri est la clé de voute de ce merveilleux périple au pays des lémuriens. Sa gentillesse, son dévouement et ses connaissances contribuent  à la réussite de cette aventure. Toujours disponible, à la recherche du moindre détail qui pourrait nous intéresser, il est d’une efficacité redoutable pour gérer l’imprévu. Il aime son pays, il a le plus grand respect pour ses habitants mais aussi pour ses porteurs et ses piroguiers et il sait s’entourer de collaborateurs tout aussi sympathiques que lui.

Le circuit très diversifié permet de nous faire découvrir les endroits cachés de Madagascar, loin des sentiers battus dans le respect de l’authenticité. Du bivouac aux petits hôtels sympas, de la rando à la navigation en pirogue, des pique-nique au restau gastronomique, tout est bien organisé et toujours surprenant ..et surtout …Moura Moura !!!

Jacques et Isabelle

Octobre 2017

Je ne vois pas d’amélioration si ce n’est d’être que 1 par tente. Andri, le guide, fait tout pour que le voyage soit parfait, grâce à une organisation de haut niveau et aux nombreux contacts dans le respect des gens du pays. Bel équilibre, voyage riche et varié. Randonnée et pirogue = le point fort qui permet de vrais échanges avec les malgaches. La nourriture est excellente. Au prochain voyage, sans doute Ethiopie ou Mongolie.
Catherine C

La trace malgache juin 2015

 
Que de souvenirs !!
Tout d’abord  notre guide Andry (accompagné de Mita) qui sait si bien conjuguer plaisir et découverte et qui était  aux petits soins avec nous et si prévenant avec son équipe. Il sait faire partager son amour du pays et nous avons eu une belle leçon d’humanité ..et d’humilité !! Que ce soit pendant la marche (qui mériterait une chaussure de plus…n’est ce pas Andry !!), la descente en pirogue  et le reste, nous avons profité au maximum de ses conseils et de sa vision du pays. Les repas étaient au top, ne changez rien, tout était parfait…Ce petit apéro tous les soirs..quel plaisir !! A faire !
 

Madagascar octobre 2015

Nous sommes bien rentrés de notre périple sur la « grande île », et contents d’avoir pu découvrir ce pays peu connu au cours d’un voyage quasi privé.Tout s’est très bien passé dans ce voyage aux multiples facettes. Tahiry s’est montré un guide efficace et attentionné, « aux petits soins » pour ses 3 wasa. Les porteurs et piroguiers étaient toujours joyeux (et efficaces aussi !), et de manière générale la population s’est montrée accueillante (et parfois curieuse vis-à-vis de ces 3 wasa égarés dans des villages perdus …).Mais quelle misère là-bas !! C’est toujours un peu un choc. Et la sortie de cet état n’est hélas pas pour demain, à en croire nos échanges avec Tahiry. Nous inciterons nos connaissances à partir à la découverte de Mada !

Cordialement, Marie Thérèse et Jean