Tchad : festival des cultures sahariennes et randonnée Ennedi

Tchad voyages équitablesLe festival des cultures sahariennes au nord du Tchad est assurément le plus spectaculaire du Sahara. Défilés, musiques, courses, magnifiquement parées, toutes les ethnies sont là (toubous, peuls, dadjos, Zaghawas, etc.), accompagnées de leurs montures. Après le festival, nous vous proposons une randonnée chamelière avec véhicule d’assistance dans l’un des plus beaux sites du Sahara : l’Ennedi. 

Voyage de 18 jours du 26/02 au 15/03/2019

Prix tout compris avec le vol : 2.900 €/pers

 

Programme des 18 jours

Jour 1 : Paris – N’Djamena : accueil à l’aéroport par notre équipe et petit transfert à l’hôtel. Dîner et nuit.

Jours 2 et 3: Ndjamena – Amjerass : 14h de piste. 2 jours de 4×4 pour rejoindre Amjerass.

Jours 4 et 5: Ficsa, le Festival International des Cultures Sahariennes. Durant 2 jours, nous assisterons à de nombreux défilés où chaque ethnie présente, avec ses habits traditionnels, danse au son de leurs instruments, accompagnée de leurs montures. De nombreuses courses de dromadaires ou de chevaux clôtureront le festival. Nuit en campement à l’extérieur de la ville. 

Jour 6 : Amjerass – Ouimina : 7h de piste. Départ de bonne heure plein nord, pour une longue traversée. Après 4h de piste, les premiers reliefs apparaitront. Des outardes, des gazelles dorka, des addax nous couperont régulièrement la piste. Enfin, une barrière de grès rouge se découpe sur l’horizon, puis, c’est un dédale de dunes, de pitons (les nyala) rocheux et de citadelles. Les singes verts, les damans,  les troupeaux de chèvres et de dromadaires et les premières tentes nomades occupent cet espace. Bivouac à Ouimina (appelé parfois l’île de pâques).

Jour 7 : Ouimina- Archeï : 5 h de marche. Départ de la randonnée chamelière. Chaque matin, durant toute la randonnée,  nous quitterons nos véhicules, nos chauffeurs et notre cuisinier que les retrouver le soir. En compagnie de notre guide, nous débuterons notre périple pédestre, par la traversée d’un plateau qui nous conduira à la magnifique Guelta d’Archéï. Nous emprunterons  un sentier qui permet de dominer toute la Guelta et peut être aurons nous la chance de voir des crocodiles. Bivouac à proximité.

Jour 8 : Archeï – Mandaguili – Ohio : 2h de marche. De bonne heure nous assisterons au spectacle des dromadaires qui viennent s’abreuver. Le brouhaha des chameaux est impressionnant. Certains matins, ils peuvent être des centaines et parfois une centaine seulement. De magnifiques fresques nous racontent l’Ennedi d’il y a 5000 à 8000 ans. Bovidés, danses de villages, girafes. Ensuite, nous admirerons les peintures de Mandaguili avant d’atteindre le labyrinthe d’Oyo, une architecture naturelle exceptionnelle. Bivouac à Oyo où nous retrouvons nos chameaux. 

Jour 9: Oyo – Chéro – Nohi : 5h à 5h30 de marche. Balade dans le labyrinthe de Chéro avant de poursuivre dans le Wadi blanc par un goulet entre les rochers dominés par un majestueux arc de triomphe naturel. Bivouac dans le Wadi Nohi.

Jour 10 : Nohi – Heter- Baména : 5h à 5h30 de marche. Nous quitterons les méandres du Wadi Nohi pour la plaine de Saké. Contraste avec les plaines arides, ici c’est une prairie qui nous accueille, couverte de coloquintes, avec une très belle arche.  Bivouac au pied du massif.

Jour 11 : Bamena – dune de Kayala – Aloba : 5h à 5h30 de marche. Sur notre gauche les dunes, sur notre droite des falaises, nous emprunterons un canyon jusqu’à la fameuse arche d’Aloba (la 2eme plus haute au monde). Ici la faune est partout (damans, babouins, hyènes, lièvres, gerboises.. des bruits dans les rochers, mouflons à manchette…). Il est commun de dire que l’arche d’Aloba contiendrait « Notre Dame ». Spectacle saisissant. Bivouac à l’abri du vent.

Jour 12 : Aloba -Arche djoulia- Bachikélé – Aloba : 2 h de marche et 2 h de piste. Nous  partirons en véhicule jusqu’à  l’arche djoulia ou dite de la Lyre et de là, nous marcherons 1h pour atteindre un canyon extraordinaire Ba’ chikélé. Ici, manguier, câprier, doum, babouin, daman, chevaux, bovin, chameaux, chèvre, hommes et femme, se mélangent dans un balai incessant, et envoutant. Retour en 4×4 vers notre bivouac en fin de journée.  

Jour 13 : Aloba- La source tarie – Arche de Chinéké : 5 à 6 h de marche. Nous continuons à pied le long du massif où gisent quelques tombes préislamiques Là, un cône d’éboulis blanc raconte qu’autrefois il y avait une source mais qu’un glissement de terrain l’a enseveli avec la famille qui y vivait. Votre accompagnateur et vos chameliers conteront l’histoire. Bivouac à l’arc de triomphe de Chinéké, percé de trois yeux.

Jour 14 : Arche de Chinéké- Koki- Gougui : 6 h de marche. Dés le matin nous découvrirons une étrange sculpture naturelle, que nous appelons Moulouhour. Passage au coeur du massif de Baména pour déboucher, à la sortie d’un canyon, sur l’étrange arche « koki ». Nous bivouaquerons contre les citadelles de grés qui ornent  ce lieu si particulier. 

Jour 15: Gougui – Toukouloula- Arche éléphant : 5 h de marche. Très belle journée, où nous marcherons à travers les formes rocheuses les plus fantasmagoriques. A Toukouloula c’est l’arche éléphant qui vous accueille pour le bivouac du soir. Chacun pourra naviguer dans ce lieu magique avant le dîner, au grès de ses envies. Les chameliers nous quitteront ici. 

Jour 16 : Arche éléphant – Kalaït – Batan djéné – Moussoro : 9 h de piste. Départ à l’aude, pour une longue traversée du territoire Gourane, peu fréquenté mais habité par les fiers Anakaza, grands éleveur de dromadaires. Ce coin de Sahel est un véritable grenier de richesses cachées appelé « le ventre du Paradis ». Accueil pour le diner par la famille de notre partenaire et nuit au village. 

Jour 17 : Moussora – Massakouri – N’djaména : 6 h de piste et 2h de route. Fin de notre grande traversée du désert, nous arrivons en début d’après midi à N’Djaména, une bonne douche, une bière fraiche, un bon repas et une bonne nuit.

Jour 18 : N’Djamena-Paris : transfert pour l’aéroport et vol vers Paris.